Immatriculations d’entreprises au RCS en juin 2021 : les chiffres

Avec 23 931 sociétés immatriculées au mois de juin 2021, les greffes en ont enregistré 985 de plus qu’au mois de mai. Cela correspond à une hausse légèrement supérieure à 4 % d’un mois à l’autre.

Par contre, par rapport au même mois de l’année 2020, la hausse reste forte, comme pour les mois précédents comparés d’une année sur l’autre : effet confinement / déconfinement. Au global, le nombre d’immatriculations de sociétés a augmenté de presque 30 % en juin 2021 par rapport à juin 2020. La forme juridique qui augmente le plus est la société par actions simplifiée (SAS) avec + 40 %.

Forme juridiqueJuin 2021Juin 2020Variation 2021 / 2020
SASU 9033726624,32%
SNC 44434727,95%
SAS 6846487640,40%
SARL 3645287426,83%
EURL 3838297229,14%
Autres (SCOP, SCA, SA…) 1258252,44%
Total 23 9311841729,94%
données extraites du site datainfogreffe.fr

En ce qui concerne la répartition des formes juridiques choisies par les créateurs d’entreprise, la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) et sa forme pluripersonnelle la SAS restent les plus utilisées. Elles représentent 67 % de l’ensemble des personnes morales commerciales immatriculées au registre du commerce et des sociétés (RCS). La SARL et l’EURL maintiennent leur part autour de 15 % chacune. La société en nom collectif (SNC) et les autres formes juridiques telles que les sociétés anonymes (SA) et les sociétés coopératives SCOP et SCIC représentent moins de 3 % de toutes les personnes morales immatriculées au mois de juin 2021.

La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) et sa forme pluripersonnelle la SAS représentent 67 % des immatriculations en juin 2021.

Avec les sociétés civiles et les personnes physiques, le total des immatriculations réalisées par les greffes au cours du mois de juin 2021 atteint 57 638 entités. Au cours de cette période, 20 486 personnes physiques (entrepreneurs individuels, régime de la micro-entreprise…) se sont immatriculées . Pour les sociétés civiles (familiales et professionnelles), le site infogreffe.fr indique un volume de 12 109 immatriculations en juin.

Source : Ces chiffres proviennent du site Datainfogreffe et du site Infogreffe.fr. Ces sites sont édités par le GIE Infogreffe, service public reprenant les informations fournies par les greffes de France. Les données utilisées sont issues du RCS (Registre des Commerces et des Sociétés).

(Crédit photo : iStock)

La création d’une SCI : guide express en 4 étapes

La création d’une société civile immobilière (SCI) est une excellente manière de gérer simplement un patrimoine immobilier à plusieurs. Cette forme juridique ne se limite pas à la SCI familiale, la plus courante : il existe 5 types de SCI, avec chacune une activité différente, allant du partage d’usage à la vente ou location d’un bien immobilier. La flexibilité de son régime fiscal et la transmission facilitée des biens immobiliers en sont les principaux avantages.


En infographie, le résumé des étapes à respecter pour créer une SCI.

(Crédit photo : iStock)

La mise en sommeil : guide express en 3 étapes

Vous souhaitez arrêter votre activité temporairement ? La dissolution-liquidation de la société n’est pas la seule solution !

La mise en sommeil de la société vous permet de cesser votre activité pendant une durée maximale de 2 ans, en suivant une procédure allégée. Comme la société n’est pas radiée du Registre du commerce et des sociétés (RCS), elle conserve une existence juridique et la reprise d’activité est considérablement simplifiée.


En infographie, le résumé des étapes à respecter pour mettre en sommeil votre société.