Annonces-legales.fr/Toute l'actualité/Créer son entreprise/Baromètre de l’entrepreneuriat : les créations d'entreprises du 3ème trimestre 2022

Baromètre de l’entrepreneuriat : les créations d’entreprises du 3ème trimestre 2022

Nous vous proposons de suivre pour ce troisième trimestre un résumé des  grandes tendances du tissu entrepreneurial français. Vous y trouverez les chiffres clés des immatriculations d’entreprises en France du  1er juillet au 30 septembre 2022 grâce aux données de l’Observatoire Statistique du Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce (CNGTC).

Immatriculations d’entreprises au 3ème trimestre 2022 

Au troisième trimestre 2022, 125 471 immatriculationsont été réalisées en France. Elles se répartissent comme suit (chiffres provisoires qui peuvent être ajustés par la suite) : 

  • Entreprises individuelles (comprenant les micro-entreprises et les EI) : 39 222 
  • Sociétés par actions simplifiées (SAS et SASU) : 40 271
  • Sociétés civiles immobilières (SCI) : 19 614
  • Sociétés à responsabilités limitée (SARL) : 17 921 
  • Sociétés comprenant toutes les autres formes juridiques confondues : sociétés anonymes (SA), groupements d’intérêt économique (GIE) entre autres : 5874

Une baisse de 4 % des créations depuis le 2ème trimestre

Depuis avril 2022, la France rencontre une baisse des nouveaux entrepreneurs. En effet, le nombre de création des nouvelles entreprises connaît une diminution de 9 % par rapport au 2nd trimestre. En 2021, sur la même période, le nombre d’immatriculations d’entreprises atteignait le chiffre de 130 182 unités, soit une baisse de 4 % en 2022. 


Le contexte de crise comme facteur des radiations de 2022 

Le nombre des radiations d’entreprises subit à nouveau une forte augmentation. Une hausse de 35 % en une année pour un chiffre avoisinant plus de 267 000 entreprises signifiant une augmentation de plus de 25 % par rapport à l’année 2021. 

La hausse des radiations peut notamment s’expliquer par le contexte de crise qui oblige les entreprises à dépenser beaucoup plus, sans oublier la diminution des aides publiques suite à la crise sanitaire. À noter que les entreprises individuelles sont les plus impactées avec un nombre de 27 030 entreprises radiées sur le troisième trimestre.

Les entreprises en difficulté connaissent également une augmentation de plus de 45 % sur l’année et atteint presque le même niveau qu’en 2019 selon les chiffres de l’Observatoire consulaire des entreprises en difficulté (OCED).

(Crédit photo : iStock)