La transmission : se préparer et valoriser son entreprise

La transmission est un acte de gestion de l’entreprise, comportant des formalités et des passages obligés, une sorte de feuille de route. Elle peut représenter un  levier de croissance pour l’entreprise et une source de valorisation de son patrimoine. Selon un sondage de Opinion Way de 2017 , un français sur quatre envisage de créer ou reprendre une entreprise, et 75 000 entreprises sont cédées ou transmises ( source BPCE mai 2017, estimation annuelle ).

Organisation et anticipation sont les clés d’une transmission réussie

A chaque étape il s’agit de se poser les bonnes questions.

Se préparer à transmettre

C’est prendre le temps des questions et des réponses :

  • Qui prend la décision de vendre ? Il sera plus difficile de passer l’étape psychologique pour le dirigeant contraint à vendre ( contexte économique ou familial)
  • Pourquoi ? Retraite, créer une autre entreprise….
  • Quand ? il est important de planifier, de fixer les étapes dans le temps , même si la transmission peut se faire plus tôt ou plus tard que prévu.
  • A qui vendre ?l’organisation de la transmission sera différente suivant si il s’agit de sa famille, d’un salarié, d’un repreneur extérieur, d’une autre entreprise….
  • Quoi faire après avoir vendu ? Cette peur de l’après peut être un frein à la vente. Il est nécessaire d’avoir un projet personnel ou familial post-transmission

C’est aussi intégrer un certain détachement de toute valeur affective, de tout ce que représente l’entreprise pour vous. Un dirigeant est un véritable vendeur si son départ est bien assimilé et si il accepte de confier à d’autres la poursuite de son entreprise. Cette préparation psychologique est une action sur soi-même facilitant l’action de transmission , ainsi que les négociations avec le futur repreneur.

C’est savoir donner du temps et de l’énergie, en discuter avec sa famille et son entourage…Mais tous ces aspects personnels ne doivent pas empêcher d’être accompagner par des professionnels.

Evaluer l’entreprise

C’est l’étape de la valorisation de l’entreprise ,soit connaître sa valeur, une « approche économique et financière basée sur l’existant ». Ce qui est différent de son prix, « le résultat de la confrontation entre l’offre et la demande de la négociation entre les parties »

La valeur sera ainsi une base de la négociation avec le futur repreneur. Il existe plusieurs méthodes pour valoriser une entreprise :

  • la méthode patrimoniale :l’entreprise vaut ce qu’elle possède . C’est la situation nette, après avoir évaluer les actifs et soustrait la valeur des dettes.
  • la méthode comparative : l’entreprise vaut ce que les autres entreprises semblables sont payées sur le marché. C’est telle une cote officielle , (ainsi pour les métiers d’artisanat et certains commerces), des statistiques pour évaluer la valeur de l’entreprise sur le marché.
  • La méthode financière ou dite de rentabilité : l’entreprise vaut ce qu’elle rapporte . C’est estimer la capacité de l’entreprise à dégager des bénéfices et en déduire sa valeur.

Cette évaluation n’est pas chose facile. Même si un professionnel, un expert l’évalue objectivement, il existe une part de subjectivité car l’entreprise est unique, et sa valeur est due aussi à son dirigeant. Le rôle du professionnel est de réduire le plus possible cela.

Mettre en vente, trouver un repreneur, négocier, conclure sont d’autres étapes qui finalisent  la transmission. Réussir à bien transmettre c’est aussi s’occuper de l’après, savoir comment maintenir son niveau de vie. La période d’accompagnement du cédant est une période de transition pouvant aider à cette réussite  sans pour autant être trop longue afin ne pas être préjudiciable à l’entreprise.

Myriam Alioua