Le plan de reprise d’une entreprise

C’est la phase de constitution du dossier de reprise comportant tous les éléments récoltés mais aussi les objectifs et les stratégies définis. L’aboutissement de cette étape permettra une meilleure connaissance du cadre juridique de l’entreprise et des ressources utilisées.

Le montage juridique

Il y a tout d’abord deux notions à distinguer :

  • La structure juridique qui est le cadre légal de l’activité de l’entreprise ( activité commerciale, artisanale ou libérale ) sous la forme d’une entreprise individuelle ou d’une société.c’est  racheter les parts sociales aux associés de l’entreprise reprise, soit  les actifs aussi bien que les passifs, les dettes que les créances
  • Le fonds qui est l’ensemble des éléments corporels ( matériels, mobilier, véhicules…) et incorporels ( brevets, marques , droit au bail, clientèle…) nécessaires à l’activité de l’entreprise. Reprendre un fonds de commerce, c’est racheter uniquement ce que possède la société, soit les actifs.

Dans le premier cas seuls les dirigeants changent , dans le second les fournisseurs ,les stocks… doivent être négociés car la reprise est un nouveau départ et n’a rien à voir avec les contrats négociés avant la cession.

D’autre part il est possible de modifier les statuts juridiques après le rachat de l’entreprise. En tenant compte de la nature du projet , des objectifs , ce statut déterminera  le régime fiscal , le régime social des dirigeants, la manière de prendre des décisions…..

Le montage financier

C’est savoir comment financer l’opération d’acquisition et le plan éventuel de développement. Soit, vérifier si les différentes fonctions de l’entreprise sont bien adaptées aux objectifs et si les ressources sont suffisantes .

Le plan opérationnel

Le marketing-mix

  • les produits proposés par l’entreprise répondent- ils bien aux besoins de la clientèle ?
  • les tarifs
  • la communication
  • la distribution concerne t-elle bien la clientèle visée ?

Cela permettra de :

  • Définir les actions pour la réalisation des objectifs
  • Planifier ces actions
  • Prévoir l’investissement
  • Intégrer leur coût au plan de financement .

La production et l’approvisionnement

C’est tenir compte des prévisions de vente, de la variation des stocks et des délais de fabrication. Ainsi l’évaluation se fera sur :

  • Le coût d’achat des matières premières ,des marchandises
  • Le coût du personnel productif
  • Les charges de l’outil de production

On évaluera ainsi le coût direct des produits vendus.

La recherche et le développement

C’est l’identification d’éventuelles faiblesses à combler, d’en évaluer le budget, et de planifier les dépenses qui devront être engagées pour l’amélioration des techniques existantes , la recherche de nouveaux produits ou de nouveaux matériels….

L’administratif et les frais généraux

Ce sont tous les autres frais, soit :

  • Salaires et charges sociales du personnel administratif
  • Salaires et frais de direction
  • Loyers, assurances, Téléphone, fournitures de bureau….
  • Impots et taxes
  • Frais financiers

Les tableaux financiers

  • Le business plan

C’est une synthèse financière de tous les plans présentés ci-dessus .il s’agit de traduire en chiffre l’ensemble des objectifs et choix sous une forme comptable :

  • Le compte de résultat prévisionnel
  • Le plan de financement prévisionnel ( à 3 ou 5 ans)
  • Le plan de trésorerie pour vérifier l’équilibre ,et si l’entreprise peut supporter les nouveaux engagements. Soit un contrôle de la réalisation des prévisions.

Le business plan a ainsi deux parties :

  • Une partie montrant les atouts du projet
  • Une partie financière traduisant le besoin de financement et la rentabilité de l’entreprise

La mission est double : vérifier que le projet est viable financièrement et convaincre les partenaires financiers de participer à ce projet.

Plan financier de l’acquisition et plan de financement personnel

Il s’agit de déterminer le montant des capitaux pour la transaction elle-même, les frais annexes(avocat, audit..), déterminer le montant des ressources pouvant être mobilisées par le repreneur, programmer leur remboursement. Mais il s’agit aussi de savoir comment faire face à ces choix et ces objectifs, et comment  vivre pendant les prochaines années, soit un plan de financement personnel.

Attention !

Il est important de ne pas rester seul et de s’entourer de spécialistes qui vous informeront et vous guideront dans vos démarches.

  • Les banques pouvant étudier le plan de financement du repreneur et trouver les ressources.
  • Les notaires ou les avocats. Pour la partie juridique et la rédaction de l’acte de vente
  • Les experts comptables pour l’élaboration du plan de reprise, ainsi que de l’audit d’acquisition.

Myriam Alioua