Annonces-legales.fr/Toute l'actualité/Entrepreneuriat/Forte augmentation des immatriculations d'entreprises au RCS en 2021

Forte augmentation des immatriculations d’entreprises au RCS en 2021

Malgré la poursuite des vagues épidémiques en 2021, la crise sanitaire n’a pas freiné l’envie des Français d’entreprendre. Signe que la vitalité entrepreneuriale française était au beau fixe l’an passé, le nombre de créations d’entreprises a atteint un nouveau record en 2021 : le compteur s’est arrêté à presque un million d’immatriculations. Avec 996.217 créations d’entreprises en 2021 contre 848.164 en 2020, la hausse est donc de 31 %.

Une augmentation des créations d’entreprises confirmée par les immatriculations de sociétés au RCS

Les données émises par l’INSEE en ce début d’année 2021 permettent d’avoir une vision large de l’entrepreneuriat, sans isoler les immatriculations de nouvelles entreprises. Les statistiques proposées par le (Conseil National des Greffiers des Tribunaux de Commerce) permettent d’identifier plus précisément les tendances entrepreneuriales des créations de sociétés observées au cours de l’année 2021.

En effet par exemple, l’Insee n’inclut pas les Sociétés Civiles dans ses données, telles que les Sociétés Civiles Immobilières. Les SCI concentrent pourtant à elles seules 15,7 % du total d’immatriculations de sociétés l’an passé. Par ailleurs, les statistiques de l’INSEE englobent également les reprises d’entreprises et les changements d’activité, ce segment explique le chiffre de près d’un million de créations établi par l’institut.

L’angle de calcul retenu par la CNGTC est donc particulièrement adapté pour établir un bilan annuel des immatriculations, avec un focus sur les sociétés et les différentes formes juridiques privilégiées par les créateurs d’entreprises.

Pour la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2021, le bilan du CNGTC fait état de 619 733 immatriculations au registre du commerce et des sociétés (hors Moselle et Alsace). Ces chiffres montrent une nette progression de 30,3 % par rapport à l’année 2020 selon le Bilan national des entreprises 2021 établis par l’institut Xerfi Specific s’appuyant sur les données du CNGTC.

Zoom sur les formes juridiques privilégiées par les créateurs d’entreprise en 2021

 En 2021, 611 264 sociétés ont donc été créées en France, parmi lesquelles :

  • 218 556 entreprises individuelles (comprenant les micro-entreprises et les EIRL),

  • 180 914 sociétés par actions simplifiée (SAS et SASU),

  • 96 005 sociétés civiles immobilières (SCI),

  • 78 426 sociétés à responsabilités limitée (SARL et EURL).

  • 37 363 sociétés comprenant toutes les autres formes juridiques confondues : société anonyme SAS, groupements d’intérêt économique (GIE).

NB : les agriculteurs n’exerçant pas en sociétés ou ne faisant pas d’acte de commerce, les artisans exerçant à titre individuel et les professions libérales sont exclus du calcul de la CNGTC.

En retirant les entreprises individuelles du total d’immatriculations au RCS (qui ne sont pas à proprement parlé des personnes morales), ce sont près de 400 000 sociétés (toutes formes juridiques confondues) stricto sensu qui ont donc été créées en 2021.

Bon à savoir : les données établis par le CNGTC prennent en compte toutes les structures juridiques nouvelles immatriculées au RCS en France, à l’exception de l’Alsace-Moselle. Cela explique que le nombre de créations totales d’entreprises soit moins élevé que les données publiées par l’INSEE.


Source : https://statistiques.cngtc.fr/

Ainsi, les créateurs d’entreprises affichaient une appétence significative pour deux modalités en 2021 :

  • 35,8 % pour l’entreprise individuelle, dont les micro-entreprises (ex auto-entrepreneur) représentent désormais 36 % des nouvelles immatriculations contre 28 % en 2018, et
  • 29,6 % pour la Société par Actions Simplifiée (SAS et SASU).

On note également que la Société à Responsabilité Limitée (EURL et SARL) et la Société Civile Immobilière (SCI) gardent une part significative, représentant respectivement 12,8 % et 15,7 % du total des immatriculations au RCS en 2021.

Les autres formes juridiques (société anonyme SA, société en nom collectif SNC, etc.) représentent donc seulement 3,5 % du nombre total des immatriculations, confirmant une forte tendance des créateurs d’entreprise pour les 4 formes précédemment citées, qui concentrent à elles-seules 96,5 % des créations.

(Crédit photo : iStock)