Publier une annonce légale en Auvergne-Rhône-Alpes

Les journaux d'annonces légales (JAL) en Auvergne-Rhône-Alpes

Le rapprochement des régions Auvergne et Rhône-Alpes n’a pas vraiment été une surprise et n’a pas fait l’objet de contestation. Les deux régions ne sont pas en concurrence frontale et peuvent plutôt "s’équilibrer". Associées, l’Auvergne et Rhône-Alpes constituent une région qui dispose d’une forte activité industrielle et d’un tourisme en développement, spécifiquement en Auvergne. Lyon est évidemment une métropole très active par rapport à d’autres parties de la région. L’aire urbaine lyonnaise concentre plus du tiers de la population régionale. Elle hébergera une partie des directions régionales, ainsi que Clermont-Ferrand pour l’Auvergne.

Lors des élections régionales de décembre 2015, c’est la liste de l’union de la droite menée par Laurent Wauquiez (LR) qui a eu la majorité et qui préside le conseil régional. Elle obtient 113 des 204 sièges. La liste sortante de l’union de la gauche (Jean-Jack Queyranne – PS) en obtient 57 ; celle du FN (Christophe Boudot) 34.

Le nom de la région n’a pas été décidé. Pour le moment, comme la loi le stipule, l’ordre alphabétique est le principe. C’est donc le nom “Auvergne - Rhône-Alpes” qui est utilisé tant que le nom n’est pas officiellement annoncé. Mais suite à certains débats, il semblerait que la simplicité soit choisie.

12 départements composent la région Auvergne - Rhône-Alpes

l'Ain (01),

l’Allier (03),

l'Ardèche (07),

le Cantal (15),

la Drôme (26),

l’Isère (38),

la Loire (42),

la Haute-Loire (43),

le Puy-de-Dôme (63)

le Rhône (69),

la Savoie (73), et

la Haute-Savoie (74).

Par département, la liste des greffes de la région "Auvergne – Rhône-Alpes" est la suivante :

Allier : greffes de Cusset et de Montluçon

Cantal : greffe d’Aurillac

Haute Loire : greffe du Puy-en-Velay

Puy-de-Dôme : greffe de Clermont-Ferrand

Ain : greffe de Bourg-en-Bresse

Ardèche : greffe d’Aubenas

Drome : greffe de Romans

Haute-Savoie : greffes d’Annecy et de Thonon-les-Bains

Isère : greffe de Grenoble et de Vienne

Loire : greffes de Roanne et de Saint-Etienne

Rhône : greffes de Lyon et de Villefranche-Tarare

Savoie : greffe de Chambéry.

Pour la publication des annonces judiciaires et légales, les préfectures habilitent chaque année une série de journaux. Chaque journal obtient son habilitation en fin d’année pour l’année suivante. Les journaux de la région sont « Le Dauphine Libéré », « Le Progrès », « La Montagne », « La Voix De l’Ain », « La Semaine De l'Allier », "L'Echo Le Valentinois", "L'essor De l'Isère", "Le Semeur Hebdo", "Petites Affiches d’Auvergne et Centre Reunis", "La Gazette de Thiers& d’Ambert", "L'Essor du Rhône", "Le Journal du Bâtiment", "Le Pays D'entre Loire et Rhône", "Les Echos", "Le Journal du Bâtiment"… Tous ne sont pas forcément habilités à publier des annonces légales. Et dans certains cas, l’habilitation permet de publier des annonces légales uniquement sur certains arrondissements du département.

Superficie, démographie et infrastructures

Auvergne-Rhône-Alpes couvre 12,8 % de l’espace national et représente 12,2 % de la population française. Elle compte deux gros massifs montagneux : les Alpes et le Massif Central. Les zones montagneuses représentent les deux tiers de la superficie totale de la région. La population est plutôt urbanisée : 60 % des auvergnats et 82 % des rhônalpins vivent dans les aires urbaines de la région.

La région est globalement bien dotée en transport, utile notamment pour le tourisme et les échanges transfrontaliers (Suisse, Italie).

Informations économiques

Au niveau européen, Auvergne-Rhône-Alpes se classe au 8ème rang pour la richesse et au 2ème rang national avec un PIB de 240 milliards d’euros. Pour donner un ordre de grandeur, son PIB est comparable à celui du Danemark.

Son activité est principalement tertiaire mais l’industrie est également importante, notamment dans les bassins d’emploi de Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, et Genève-Annemasse (côté français) qui sont logiquement les principales aires urbaines avec un tiers de la population régionale. Fin 2013, l’INSEE estimait que Auvergne-Rhône-Alpes comptait 490 000 emplois industriels, soit 18% de l’emploi salarié de la région. Cette proportion est un peu moins élevée qu’en Bourgogne-Franche-Comté (20 %) mais en volume elle est la première au niveau national. Le taux de chômage au 1er trimestre 2015 y était inférieur à la moyenne nationale.

L’activité industrielle en région Auvergne-Rhône-Alpes est organisée autour de huit grands secteurs :

produits métalliques,

produits en caoutchouc et plastique,

produits électriques et électroniques,

machines et équipements,

industrie chimique,

industrie pharmaceutique,

textile,

agroalimentaire.

L’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes est un des plus industriels au niveau national : 490 000 emplois sont liés à l’industrie. Huit grands secteurs sont identifiés :

fabrication de produits métalliques, avec quelques concentrations dans la Vallée de l’Arve, à Rumilly, à Ugine, autour de Saint-Etienne…

fabrication de produits en caoutchouc et en plastique à Clermont-Ferrand, à Oyonnax (la Plastic Valley)…

fabrication de produits électriques et électroniques dans l’agglomération de Grenoble, dans la région lyonnaise, à Cluses, Valence…

fabrication de machines et équipements à Vénissieux, Saint-Priest, Meyzieu, Annecy, Bourg-lès-Valence…

industrie chimique, très présente dans la vallée du Rhône : autour de Lyon, à Pierrelatte et dans la banlieue de Saint-Etienne…

industrie pharmaceutique : Lyon, Marcy-l’Etoile, Messimy, Saint-Priest

fabrication de textiles (peu importante mais historique et reconvertie dans le textile de luxe ou technique), à Lyon et Saint-Etienne

industrie agroalimentaire, éparpillée dans la région avec quelques zones plus marquées : vallées du Rhône et de la Saône, sud de la Loire, autour de Clermont-Ferrand, Bresse…

Face aux activités industrielles en décroissance, le numérique se développe pour accompagner les entreprises innovantes et de haute-technologie, avec la fusion des deux clusters de Saint-Etienne (Numelink) et de Drôme-Ardèche (RhoneAlley).

L’agriculture est une activité minoritaire comme dans l’ensemble de l’hexagone, mais la présence d’entreprises agro-alimentaires explique une part de l’emploi agricole égale à 2,5 % de l’emploi régional. L’élevage bovin est majoritaire et les exploitations fruitières de la région Auvergne-Rhône-Alpes représente 20 % de l’effectif national.

Le tertiaire est porté par le tourisme et l’activité de logistique. La région Auvergne-Rhône-Alpes est la 2ème région française pour le tourisme. Elle représente 20 milliards de consommation touristique (dont 2,7 pour l’Auvergne). L’Auvergne présente un potentiel puisqu’elle a été signalée par le guide « Lonely Planet » comme la 6ème région à découvrir en 2016. L’Auvergne seule se classait au 11ème rang (sur 22 régions) pour le nombre de « lits marchands » alors que Rhône-Alpes était au 1er rang national. Pour 2014, le nombre de nuitées atteignait 34 millions en Auvergne contre 144 en Rhône-Alpes. C’est d’ailleurs un axe de développement que le nouveau président de la région veut accompagner.

Tissu entrepreneurial

La région Auvergne-Rhône-Alpes représente 12% de la population active française. Elle compte 12% des entreprises et 12% des salariés en France. Plus de 770 000 entreprises sont implantées en Auvergne-Rhône-Alpes. La région est assez dynamique et certaines zones ont un tissu de petites entreprises dense, comme en Auvergne. Les 400 grandes entreprises et 2 900 ETI implantées dans la région représentent moins de 1% des entreprises régionales. Par contre, elles emploient 50 % des 2 millions de salariés du secteur privé d’Auvergne-Rhône-Alpes. Les micro-entreprises et PME emploient respectivement 20 % et 30 % des salariés de la région.

En 2014, derniers chiffres AFE (Agence France Entrepreneur ex APCE) annuels disponibles, le nombre de créations d’entreprises était en Auvergne de 8 139 et en Rhône-Alpes de 58 950. Dans les deux anciennes régions, la proportion d’auto-entrepreneurs (ancienne appellation des micro-entrepreneurs) était de 50 % de ces chiffres.

En matière d’immatriculation d’entreprises au RCS, en 2014, les greffes de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont enregistré 19 696 nouvelles sociétés. Les deux types de statuts les plus utilisés sont la SARL et la SAS. Ils représentent presque 98 % des dossiers déposés au RCS de la région :

9 368 SARL, dont 4 536 à associé unique (EURL)

9 886 SAS, dont 5 444 à actionnaire unique (SASU).

Les SNC (société en nom collectif) et les sociétés de droit étranger sont les plus représentées parmi les autres statuts, suivies des entreprises constituées en SCOP.


Les journaux habilités dans les départements de la région : Auvergne-Rhône-Alpes


Choisir votre journal

Ces annonces ont été récemment publiées dans les départements de la région : Auvergne-Rhône-Alpes

Date Société Annonce légale
17-11-2018 CBM Annonce Legale SAS
17-11-2018 MBC Annonce Legale SAS
17-11-2018 DOCTEUR PUNAISE Annonce Legale SARL
17-11-2018 STUDIO AMALGAME Annonce Legale Liquidation de société
17-11-2018 STUDIO AMALGAME Annonce Legale Dissolution
17-11-2018 AT3 CHARPENTE Transfert siège même ressort (dans même dépt.)
17-11-2018 TRANS’ALP SASU Annonce Legale SAS
17-11-2018 LE COCOTIER BAR RESTAURANT Annonce Legale Liquidation de société
16-11-2018 FOREZE BEAUJOLAIS Annonce Légale Changement de gérant
16-11-2018 ZÜ DESIGN Transfert siège même ressort (dans même dépt.)