Annonces-legales.fr/Guides et modèles/Guide de l'EURL /Quelle sécurité sociale pour un gérant associé unique d’EURL ?

Quelle sécurité sociale pour un gérant associé unique d’EURL ?

Le gérant associé unique d’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) prend seul toutes les décisions. Il garde également la possibilité d’ouvrir le capital social de l’entreprise à d’autres actionnaires si elle se développe, et ainsi de transformer l’EURL en SARL. 

Le fonctionnement de l’EURL, en deux mots 

Modalité unipersonnelle de SARL (Société à Responsabilité Limitée), l’EURL suit les mêmes règles de fonctionnement. Le capital social de l’EURL est ainsi constitué d’apports en numéraire et en nature, et son minimum est d’un euro. Les apports en industrie (savoir-faire, expérience) sont admis mais ils ne sont pas comptabilisés dans le capital social de l’entreprise. 

Malgré les similitudes avec la SARL, la gestion assurée par l’associé unique confère à l’EURL quelques spécificités. L’associé unique, personne morale ou physique, est détenteur de l’intégralité des parts sociales. Si l’associé unique est une personne morale telle qu’une société, l’EURL est soumise à l’impôt sur les sociétés (IS). En revanche, si l’associé unique est une personne physique, le principe d’imposition par défaut est l’impôt sur le revenu (IR).

L’associé unique de l’EURL doit rédiger les statuts de son entreprise en suivant les directives du Code de commerce. Pour gagner du temps et s’assurer du contenu, l’associé peut s’appuyer sur des modèles disponibles sur internet.  

Les statuts ainsi rédigés doivent présenter l’objet social de l’entreprise soit, la nature de son activité principale, les coordonnées de l’associé et celles du siège social, la durée de vie de l’entreprise, le montant du capital social, la répartition des parts sociales, la date de clôture de l’exercice social, etc. 

La création d’une EURL appelle les mêmes formalités d’immatriculation que toutes les autres sociétés. L’associé unique rédige les statuts et publie une annonce légale de constitution dans un journal habilité (JAL). C’est également l’associé unique qui constitue le dossier de demande d’immatriculation de l’EURL au Registre du commerce et des sociétés (RCS). Ce dossier, comprenant notamment le formulaire Cerfa M0, est déposé auprès du Centre de Formalités des Entreprises compétent, du greffe du Tribunal de Commerce ou encore du guichet unique électronique.

Le gérant de l’EURL, associé unique ou pas ? 

La création d’une entreprise sous le statut juridique de l’EURL impose la désignation d’un gérant qui peut ou non, être l’associé unique de cette EURL.  

Le statut social du gérant de l’EURL diffère en fonction de l’une ou l’autre de ces deux situations :  

  • Le gérant associé unique est affilié au régime des Travailleurs Non Salariés (TNS) et règle ses cotisations sociales à la Sécurité Sociale des Indépendants, le SSI (ex RSI), rattachée depuis début 2020 au régime général de la Sécurité Sociale ;
  • Le gérant qui n’est pas associé, personne physique ou morale, a le statut d’assimilé-salarié s’il est rémunéré au titre de son mandat. Dans ce cas, il est affilié au régime général de la Sécurité Sociale (hors assurance chômage). En revanche, le gérant d’EURL non associé qui n’est pas rémunéré ne bénéficie d’aucune couverture sociale.

A propos du statut social du gérant associé unique de l’EURL 

Le statut social du gérant associé unique de l’EURL est celui de Travailleur Non Salarié (TNS). Ce régime présente quelques inconvénients mais aussi l’avantage de soumettre le gérant associé unique à des charges sociales moins lourdes que celles d’un salarié classique, affilié au régime général de la Sécurité Sociale. 

Les formalités administratives du gérant associé unique de l’EURL n’impliquent pas qu’il fasse des déclarations à l’URSSAF ni à l’organisme de retraite. Bien entendu, en retour, il ne dispose pas de fiches de paie. 

Rappel : les cotisations réglées par le gérant associé unique de l’EURL peuvent être considérées comme des charges professionnelles et être déduites du revenu avant imposition. 

A l’inverse ce gérant ne touche pas d’indemnités de chômage en cas d’arrêt de son activité, il n’est pas assuré contre les accidents du travail et les maladies professionnelles. Le régime du travailleur indépendant se montre donc moins avantageux que celui de salarié ou assimilé-salarié, en termes de couverture sociale. 

Comment améliorer la protection sociale du gérant associé unique de l’EURL ? 

Le gérant associé unique de l’EURL dispose de solutions pour améliorer sa couverture sociale. Ces solutions sont généralement proposées par des organismes spécialisés dont le métier est orienté vers la protection sociale. 

En tant que travailleur indépendant, le gérant associé unique de l’EURL peut choisir d’investir une partie de ses revenus auprès d’assurances complémentaires santé et retraite complémentaire. Un courtier peut intervenir pour donner des conseils et s’investir dans la recherche des organismes les plus efficients dans ces deux domaines, santé et retraite. 

Depuis la loi Madelin, le travailleur indépendant, gérant associé unique de l’EURL peut également déduire de son revenu imposable une partie des sommes cotisées pour sa complémentaire santé. Il bénéficie ainsi d’un avantage fiscal appréciable, tout en améliorant sa protection sociale.