Publier une annonce légale en Hauts-De-France

Les journaux d'annonces légales (JAL) en Hauts-De-France

Les élections régionales du 13 décembre 2015 ont été remportées par la liste Union de la droite, menée par Xavier Bertrand, qui obtient 116 sièges, le FN ayant le reste, soit 54 sièges. Lille sera la capitale de la nouvelle région dont le nom pourrait être Nord-Picardie.

5 départements constituent la région Nord-Pas-de-Calais - Picardie

le Nord (59)

le Pas-de-Calais (62)

l’Aisne (02),

l’Oise (60)

la Somme (80)

Les préfectures de ces départements sont les villes de Lille, Arras, Laon, Beauvais et Amiens. La région dispose au total de 11 greffes pour le dépôt des annonces légales liées à la vie de l’entreprise : constitution, radiation ou liquidation de société, transfert de siège, modification de capital… Les tribunaux de commerce siègent à Saint-Quentin ou de Soissons dans l’Aisne ; à Douai, Dunkerque, Lille et Valenciennes dans le département du Nord ; à Beauvais et Compiègne pour l’Oise ; Arras et Boulogne-sur-Mer pour le Pas-de-Calais et à Amiens pour la Somme. Chaque année, les préfectures publient un arrêté qui actualise la liste des journaux habilités à publier des annonces judiciaires et légales dans leur département. Certaines habilitations ne sont pas valables pour tout le département mais pour un arrondissement précis.

Dans la région Nord-Pas-de-Calais – Picardie, les quotidiens les plus importants sont « La Voix du Nord », « Le Courrier Picard », « L’Union L’Ardennais », « Le Parisien » avec ses éditions Oise, Beauvais, et Compiègne « Nord Eclair ». La liste des hebdomadaires régionaux est bien fournie. On peut citer « Oise Hebdo », « La Gazette Nord Pas-de-Calais », « L’indépendant du Pas-de-Calais », « L'Observateur de l'Avesnois », « L'Observateur du Cambrésis », « L'Observateur du Douaisis », « L'Observateur du Valenciennois », « Le Bonhomme Picard », « Le Syndicat Agricole », « La Thiérache », « Le Journal de Ham »…

Superficie, démographie et infrastructures

Avec 6 millions d’habitants, Nord-Picardie (abrégé du nom complet Nord-Pas-de-Calais – Picardie), la réunion des deux régions du nord de la France, crée la 3ème région française par la population. Sur un territoire aussi grand que celui de la région Pays de la Loire, elle rassemble ainsi 2,4 millions d’habitants de plus.

Comparée à ses voisines belges, Nord-Picardie est beaucoup plus grande en superficie. Sur une superficie légèrement plus grande, la nouvelle région du nord de la France regroupe 2 fois moins de population que la Belgique.

La région est la plus dense après l’Île-de-France, près de 188 habitants au km², contre 118 pour la moyenne française. La population est donc concentrée sur des pôles urbains qui en regroupent 62 %. Cette concentration est marquée au nord de la région et dans sa partie sud (Beauvais et Soissons) proche de l’aire urbaine de Paris. L’aire urbaine de Lille rassemble plus de 1,1 million d’habitants, celle de Douai-Lens plus de 540 000. Les autres aires urbaines sont celles de Béthune, Valenciennes, Amiens et Dunkerque.

La région compte un réseau ferroviaire important avec celui de l’Eurotunnel qui est en croissance régulière, que ce soit en nombre de trains, de passagers, de voitures de tourisme transportées ou de fret (activité ferroviaire en plus forte croissance en 2014). Côté aérien, l’aéroport de Beauvais suit une tendance positive alors que celui de Lille n’a pas la même dynamique. La région Nord-Pas-de-Calais est également bien équipée en ports maritimes avec les infrastructures de Dunkerque, Calais et Boulogne-sur-Mer.

Informations économiques

La région est marquée par un PIB / habitant le plus faible de la métropole. La situation de l’emploi (12,5 % de chômage) est l’explication principale de cette faiblesse du revenu moyen. Ainsi, environ 10% de la population métropolitaine ne représentent que 7,5 % du PIB. Les transferts sociaux sont importants comme le montre l’augmentation élevée du nombre de demande de RSA.

La Belgique est le 4è pays frontalier vers lequel se dirigent les travailleurs français. En 2011, l’INSEE estimait à 39 000 le nombre de navetteurs transfrontaliers résidant en France et travaillant en Belgique. C’est moins que les 160 000 travaillant en Suisse mais assez significatif dans une région fortement touchée par le chômage.

Pour relancer la région et créer de l’emploi, la France soutient le projet de canal Seine-Nord. La région est déjà très active dans le secteur de la distribution. Ce grand chantier, dont le début est prévu pour 2017, est attendu pour générer de nouveaux emplois indirects : dès le début pour la construction du canal, puis pour son exploitation par les plateformes de fret et de distribution. Parmi les autres projets régionaux, le développement des agro-ressources et de la chimie verte au sein de plusieurs pôles de compétitivité suscite de grands espoirs. Les terres agricoles de cette région sont adaptées à cette production et cela favorise la coopération entre les deux anciennes régions.

La région compte 1,4 million de salariés. Par activité, les effectifs des principales sont de 285 000 dans l’industrie, 237 000 dans les services aux entreprises, 206 000 dans le commerce de détail, 201 000 dans les services à la personne, 112 000 dans le secteur BTP et 92 000 dans le transport et la logistique. L’agriculture est très faiblement représentée dans l’emploi avec 0,1 %.

Tissu entrepreneurial

Au 1er janvier 2014, la région comptait 282 000 établissements. Presque un quart sont des commerces de détail, 16 % sont des services aux particuliers, 14 % des services aux entreprises. L’industrie (5,6%) qui est un gros fournisseur d’emplois compte des entreprises plus grandes et donc moins nombreuses.

En 2014, quel que soit le statut juridique choisi, les 11 greffes de la région Nord-Pas-de-Calais et Picardie avaient enregistré 9 980 sociétés. En 2015, ces deux régions ont immatriculé 9 853 nouvelles sociétés, soit une baisse de 127 immatriculations. Dans le détail par type de sociétés, les chiffres de la région Nord-Picardie sont dans la tendance générale. La SARL reste une forme juridique standard, mais le statut SAS (à actionnaire unique ou multiple) est de plus en plus utilisé :

5 055 SARL dont 2 246 EURL,

4 605 SAS dont 2 599 SASU.

Parmi les 193 sociétés immatriculées restantes, 93 étaient des SNC, 52 des sociétés de droit étranger, 23 des sociétés de professions libérales (avec statut soit SARL, ou SAS), 12 des SCOP, 6 des SA, 3 des sociétés en commandite par actions et 3 établissements public à caractère industriel et commercial.


Les journaux habilités dans les départements de la région : Hauts-De-France


Choisir votre journal

Ces annonces ont été récemment publiées dans les départements de la région : Hauts-De-France

Date Société Annonce légale
20-08-2018 SCI DU 38 AVENUE DE VERDUN Transfert siège autre ressort (vers autre dépt.)
20-08-2018 CASH'OPALE Annonce Légale Changement de commissaire aux comptes
20-08-2018 SARL ODEBOX Annonce Legale SARL
19-08-2018 QUETZAL Annonce Legale SCI
19-08-2018 NORTHMAN LIMOUSINE Annonce Légale modification du capital
19-08-2018 SCI DU CERISIER Annonce Legale SCI
19-08-2018 Lire la suite Annonce légale Changement de nom
19-08-2018 SCI LA FAUVETTE Transfert siège autre ressort (vers autre dépt.)
18-08-2018 SCI JUNITI Annonce Legale Dissolution
17-08-2018 PERFORMANCE FIRST Annonce Legale SAS