Annonces-legales.fr/Guides et modèles/Guide de la dissolution, liquidation et radiation/Comment publier une annonce légale de dissolution d’une EURL ?

Comment publier une annonce légale de dissolution d’une EURL ?

Au cours de sa vie entrepreneuriale, l’associé unique d’une EURL peut prendre la décision de mettre un terme à son activité. Pour ce faire, il doit procéder à la dissolution de sa société. Cette dernière requiert l’accomplissement de formalités administratives, parmi lesquelles la publication d’une annonce légale est une obligation. 

Dans cet article, nous vous expliquons en détail comment publier une annonce légale de dissolution d’une EURL, en abordant notamment les éléments à y inclure et les modalités à respecter. 

Pourquoi publier une annonce légale de dissolution d’une EURL ?

Lors de la création de votre société, il vous a été demandé de publier une annonce légale. Cette démarche a pour objectif de prévenir les tiers (créanciers par exemple) de la création de votre entreprise en tant que personne morale ; et d’informer les acteurs de l’économie locale en communiquant des informations sur votre entreprise (siège social, dirigeant, activité…). 

Cette formalité est également obligatoire dès que vous apportez des modifications à votre société ou souhaitez procéder à sa liquidation. Il s’agit également de tenir informées les personnes éventuellement concernées de l’évolution de votre entreprise et, dans ce cas précis, de sa fermeture. 

Ne pas respecter ces formalités de publicité peut entraîner la nullité des actes et ralentir, voire annuler, le reste de la procédure. 

Quelles informations doit contenir une annonce légale de dissolution d’une EURL ?

Une annonce légale de dissolution d’une EURL doit impérativement contenir un certain nombre d’informations pour être acceptée par le greffe du tribunal de commerce. Elles peuvent être réparties selon deux catégories, présentées ci-dessous. 

  • Identification de l’EURL 

Dans un premier temps, vous devez procéder à la présentation de votre société. Cette partie est nécessaire, afin que les tiers puissent l’identifier sans équivoque et prendre connaissance de sa future liquidation. Ainsi, vous devez indiquer les mentions suivantes : 

  • La dénomination sociale et la forme juridique de votre société, suivies de la mention « en liquidation » ; 
  • Le type de capital social, à savoir fixe ou variable, et le montant du capital social. S’il est variable, vous devez indiquer le capital social minimum ; 
  • L’adresse postale complète du siège social de l’entreprise ; 
  • Le numéro d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ; 
  • La ville du greffe auprès duquel la société est enregistrée. 
  • Informations relatives à la période de liquidation 

Dans un second temps, vous devez vous intéresser aux renseignements relatifs à la période de liquidation, qui fait suite, en toute logique, à celle de dissolution. À nouveau, plusieurs informations sont à fournir : 

  • L’identité de la personne à l’origine de la décision de dissoudre la société de manière anticipée ; 
  • La date de la décision de dissolution, ainsi que celle de prise d’effet ; 
  • La cause de la dissolution ; 
  • Les coordonnées complètes de chaque liquidateur en tant que personne physique ; 
  • La dénomination sociale, la forme juridique, l’adresse postale du siège social, le numéro d’immatriculation au RCS et la ville du greffe de chaque liquidateur ; 
  • L’adresse du siège de la liquidation

Toutes ces données permettent aux tiers concernés d’entamer une procédure pour faire valoir les titres de créances qu’ils détiennent sur l’EURL en question. 

Où et quand publier une annonce légale de dissolution ?

L’avis de dissolution de votre EURL doit être publié dans un journal habilité à diffuser des annonces légales. Il doit impérativement être diffusé dans le département du siège social de votre société

Afin d’accélérer votre démarche, il est possible d’opter pour une publication d’annonces légales en ligne. Vous pouvez ainsi gagner du temps, grâce à l’envoi rapide de votre attestation de publication sans attendre la parution effective du journal d’annonces légales (JAL). 

La dissolution officielle d’une EURL intervient au terme de plusieurs formalités administratives. La publication d’une annonce légale est à effectuer après la rédaction du procès-verbal de dissolution

Dès que votre annonce est validée et publiée, vous recevez une attestation de publication. Dans le cas d’une publication en ligne de cette annonce légale, la plateforme vous envoie un témoin de publication (fichier pdf reproduisant le contenu de l’annonce, avec un QR code pour y accéder sur le site du JAL). Ensuite, vous pourrez constituer votre dossier de dissolution anticipée que vous devez transmettre au CFE ou au greffe du Tribunal de Commerce 

À noter : Dans le cadre d’une dissolution-liquidation anticipée d’une EURL, il vous sera demandé de publier une seconde annonce légale au terme de la procédure. Elle aura pour objectif de confirmer aux tiers la liquidation de votre société. 

Combien coûte une annonce légale de dissolution d’une EURL ?

Depuis le 1er janvier 2022, le prix d’une annonce légale de dissolution d’une EURL est forfaitaire. Ce nouveau tarif fait partie des mesures de simplification de la vie de entreprises contenues dans la loi Pacte. Au lieu d’un prix fixé en fonction de la longueur du texte et d’une référence qui varie d’un département à l’autre, vous connaissez le prix de l’annonce dès que vous préparez vos formalités. L’arrêté ministériel qui définit les conditions tarifaires a été promulgué au Journal officiel de la République française – N° 277 du 28 novembre 2021. 

Il fixe deux tarifs forfaitaires de l’annonce légale de dissolution qui s’appliquent en fonction de deux zones géographiques bien précises : 

  • 149 euros hors taxe pour toute la France sauf La Réunion et Mayotte ; 
  • 179 euros hors taxe pour La Réunion et Mayotte. 

(Crédit photo : iStock)